Salle de presse MathWorks

La Royal Navy Britannique Utilise le Model-Based Design pour Développer un Simulateur D’entrainement

MATLAB et Simulink favorisent la génération de code de production et réduisent de moitié le temps nécessaire pour modéliser et simuler des systèmes physiques.

Meudon, France - (14 novembre 2012)

Le HMS Daring de la Royal Navy lors d’essais en mer.

MathWorks annonce que BAE Systems a utilisé le Model-Based Design afin de  développer, pour le destroyer de type 45 de la Royal Navy Britannique, un nouveau simulateur d’entraînement dans le but de former plus efficacement l’équipage avant qu'il ne prenne service sur le complexe navire de guerre. Ce nouveau système permet notamment à l’équipage de contrôler, reconfigurer et récupérer les systèmes de propulsion et de génération ainsi que  les systèmes auxiliaires du navire à travers plusieurs scénarios de pannes et de dommages occasionnés en temps réel.

Pouvant simuler 16 systèmes interconnectés avec environ 4 000 entrées et sorties, le simulateur offre à l’équipage un environnement très réaliste. Il modélise également les pannes telles que les chutes de pression dues aux fuites, ou encore le déclenchement de l’alarme provoquée par une inondation en fond de cale, pour s’assurer que les élèves soient préparés à toutes les éventualités du monde réel avant qu'ils ne prennent le large. L’équipe de conception de BAE Systems a utilisé Simulink et MATLAB pour rationnaliser la création des modèles de ce système afin de concevoir ce simulateur.

Une fois les modèles du système développés et vérifiés, une version temps réel de la simulation a été créée et intégrée aux systèmes de contrôle à bord des navires. Les ingénieurs de BAE Systems ont généré automatiquement plus de 90 000 lignes de code C pour le simulateur. Avec un code C plus efficace, la simulation en temps réel a utilisé uniquement 2 % du temps du processeur central (CPU) dans une spécification d’utilisation de 20 %, libérant le processeur et permettant ainsi l'exécution simultanée d'autres tâches. Globalement, le temps de développement pour l’outil de simulation a été réduit de moitié comparé à un projet typique de cette envergure.

« Sans l’outil MathWorks, nous n’aurions pas pu terminer le simulateur avec aussi peu de ressources comme nous l’avons fait » a déclaré Peter Worthington, ingénieur chez BAE Systems. « Avec des techniques conventionnelles, le projet de simulateur d’entraînement aurait requis deux à quatre fois plus d’effort de développement pour un aboutissement réussi. Cependant, avec le Model-Based Design, nous avons pu simplifier nos processus de conception et, en fin de compte, seuls trois ingénieurs ont été nécessaires pour modéliser et simuler les systèmes physiques du navire, et générer du code C de production. »

Puisque les modèles MATLAB et Simulink du simulateur ont été créés avant que les systèmes qu’ils émulent ne soient entièrement conçus, l'équipe de conception a également pu identifier et communiquer assez tôt, au reste de l’équipe du projet, les problèmes potentiels liés aux interactions du système. Cette capacité a garanti, en amont, la révision et la communication des problèmes majeurs de conception, évitant de reprendre le travail qui aurait été nécessaire, et coûteux, si la découverte de ces problèmes avait eu lieu plus tard dans le processus.

« Le Model-Based Design reste une méthodologie d'ingénierie privilégiée dans l‘Industrie et notamment la Défense car les sociétés reconnaissent les avantages de cette approche pour améliorer leurs efforts de conception » a déclaré Jon Friedman, directeur marketing pour le secteur Aérospatial/Défense chez MathWorks. « Le travail de BAE Systems a en outre illustré l’approche collaborative du Model-Based Design qui permet d’améliorer la communication entre les équipes de conception qui travaillent sur des projets complexes, et ainsi s’atteler aux problèmes de conception à un stade précoce du processus. »

Pour plus de détails sur l’utilisation du Model-Based Design par BAE Systems dans le développement du simulateur d’entraînement, lire ce témoignage.

À propos de MathWorks

MathWorks est le leader du développement de logiciels de calcul mathématique. MATLAB, langage pour le calcul scientifique, est un environnement de programmation pour le développement d’algorithmes, l’analyse des données, leur visualisation et le calcul numérique. Simulink est un environnement graphique de simulation et de conception par modélisation destiné aux systèmes dynamiques et embarqués multi-domaines. Les ingénieurs et les scientifiques du monde entier utilisent ces familles de produits pour accélérer le rythme de la recherche, de l’innovation et du développement dans de nombreux secteurs, dont l’automobile, l’aérospatial, l’électronique, la finance, la biotechnologie et l’industrie pharmaceutique. Les produits MathWorks constituent également des outils essentiels pour l’enseignement et la recherche dans les universités et les établissements d’enseignement du monde entier. Fondée en 1984, la société MathWorks emploie plus de 2400 personnes dans 15 pays. Son siège est implanté à Natick (Massachusetts) aux États-Unis. Pour de plus amples informations, visitez le site fr.mathworks.com.

MATLAB and Simulink are registered trademarks of The MathWorks, Inc. See mathworks.com/trademarks for a list of additional trademarks. Other product or brand names may be trademarks or registered trademarks of their respective holders.